« La laïcité n’est pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une »

Entre Combes et Rosis

Le Salon de l’émotion fraternelle

Victime de ses engagements et de ses convictions, arrêté par le régime de Vichy puis assassiné par des miliciens le 20 juin 1944, Jean Zay a été « panthéonisé » le 27 mai 2015. Artisan de l’ENA, du CNRS et du Festival de Cannes, le remarquable ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-Arts du Front Populaire réapparaît dans les mémoires. Les hommages enfin rendus se multiplient. Cela a été le choix des organisateurs du Salon du Livre de la Fraternité version 2015, ouvert le 1er août en forêt des Écrivains Combattants de Combes et de Rosis. Une manifestation annuelle de l’association Riquet 3000, présidée par Jean Tuffou, organisée par Claude Albanese.

Quel lieu plus propice que la forêt des Écrivains Combattants pour rendre hommage à la mémoire de Jean Zay ? Pour s’en convaincre, il faut se rappeler l’allocution de M. du Vignaux prononcée en cette forêt, le 13 juillet 1952 : « Tous ont écrit de leur sang une page de courage et de gloire après avoir, par leur plume, participé au renom spirituel de leur pays pour lequel ils sont morts. »

Marie-Line Géronimo et Jacques Mendes, respectivement maires de Combes et de Rosis, Francis Cros, président de la Communauté de communes de la Montagne du Haut Languedoc, ont accueilli l’équipe de Riquet 3000, les participants et  les visiteurs  de ce  Salon  du  Livre  de  la  Fraternité

portant si bien son nom. On lira, sur la photo ci-dessus, à droite, le programme du 1er août ainsi qu’en pied de la même photo la liste des soutiens à l’organisation de l’événement.

Dans la clairière cœur d’une forêt étalée sur une petite portion d’un territoire vaste de près de 50 000 hectares sur lequel vivent à peine 3 000 habitants (dixit Francis Cros), quelques centaines de visiteurs (parmi lesquels un bon nombre de maires et d’élus des Communautés de communes du Grand Orb et de la Domitienne) ont vécu d’intenses heures mémorielles et émotionnelles portées par les lectures d’extraits de textes de Jean Zay, la déclamation de poèmes, l’interprétation de chants et de musiques originales (guitares, flûtes amérindiennes). Une tonalité intelligente, digne et particulièrement conviviale à laquelle chaque conférencier, comédien, artiste, écrivain, éditeur et libraire ont très largement contribué (lire, toujours, leurs noms sur la photo de droite, au-dessus).

Mémoire et actualité interpellées

Un temps fort, dans le contexte de ce Salon du Livre de la Fraternité : La concrétisation de l’hommage rendu à la mémoire de Jean Zay par un dépôt de gerbe effectué au pied d’une borne marquant le baptême d’une allée forestière dédiée à ce martyr de la République. S’y sont associés Carole Delga, Secrétaire d’État chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation, de l’économie sociale et solidaire auprès du ministre de l’Économie, candidate à la présidence de la nouvelle région, Kléber Mesquida, député SRC de la 5ème circonscription de l’Hérault, et Sébastien Denaja, député SRC de la 7ème circonscription.

Marie-Line Géronimo a orchestré la cérémonie, accompagnée par Jacques Mendes. Le Chant des Partisans s’est élevé, amplifié par la majesté forestière et une émotion générale très palpable, puis le récit des derniers instants de Jean Zay a imprimé de plomb les esprits. Enfin, Kléber Mesquida a prononcé une courte allocution dont chaque mot a pesé son poids de liberté et de laïcité. D’actualité.

En début de soirée, conviés par le Conseil Général de l’Hérault, participants et visiteurs ont honoré un apéritif-dînatoire dont l’un des effets aura sans doute été de réorienter les esprits vers l’un des aspects palpables de l’existence.

JeanTuffou450x345

Jean Tuffou accueillant Pierre Mollier, directeur de la bibliothèque et du musée du GODF, conférencier au Salon

L’Association Riquet 3000 et la vie en Languedoc-Roussillon

Son objet déclaré : Promouvoir le patrimoine, le tourisme, la culture; favoriser la communication, la rencontre, l’humanisme entre les habitants du Languedoc-Roussillon, de ses départements et les pays européens ainsi que l’ensemble des territoires jouxtant la Méditerranée; valoriser le développement culturel et l’éducation dans un espace citoyen.

Un très vaste programme !

Le Salon du Livre de la Fraternité organisé par Riquet 3000 en forêt des Écrivains Combattants est le septième du genre. Selon son président Jean Tuffou, l’événement est annuellement reproduit dans de petites villes ou des villages ruraux de Languedoc-Roussillon.

Une précision, à propos du besoin culturel de la montagne du Haut Languedoc : « Nous pouvons initier et animer différents événements comme, par exemple, des conférences. Nous sommes intéressés de revenir car, ici, l’intérêt porté à nos manifestations est patent. Il suffit de constater à quel point les élus se sont investis pour que ce Salon puisse exister… »

Images d’un jour : Écrivains, éditeur et libraire, artistes, visiteurs et participants, personnalités

Cliquez sur une vignette pour ouvrir un diaporama que vous manipulerez à votre guise.



« La laïcité, c’est faire du peuple, sans privilège ni discrimination, la référence de la communauté politique qui n’est autre que la République »