Sur le GR de Pays

Le refuge de Caïssenols le Haut en cours de restauration

Les membres de l’association « Caïssenols » n’y vont pas par quatre chemins. Sur un seul : le GR de Pays « Tours dans la Montagne du Haut Languedoc », dans la portion Col de l’Ourtigas – Portail de Roquandouïre (page 43 du topo-guide FFRP, série GR de Pays référence 3481). Alors que le descriptif du topo signale un accès interdit pour les ruines du hameau de Caïssenols le Haut et omet de préciser qu’il existe un refuge libre au même endroit, des bénévoles de « Caïssenols » ont travaillé au cours de l’été 2014 pour restaurer ce refuge.

Après une descente pentue depuis le col de l’Ourtigas ou le col de la Plane, l’arrivée à Caïssenols le Haut est une ouverture sur le vallon du ruisseau de l’Ourtigas conduisant au spectaculaire portail de Roquandouïre par un sentier très pittoresque et paysager sinuant sous les châtaigniers puis à flanc, entre roches et bruyères. Comme partout en Espinouse : Une rencontre partagée entre des vestiges séculaires et la beauté sauvage, toujours hors du temps comme il se doit.

Donc, le refuge de Caïssenols le Haut existe. Et la bâtisse qui l’abrite prend un extraordinaire « coup de jeune » par la volonté, l’opiniâtreté même, d’une équipe de bénévoles associatifs. Une fois la charpente et la toiture de lauzes remises en état, une  fois un escalier, construit à l’ancienne avec un bois provenant de la forêt environnante, installé et chevillé, le sol de la salle principale du refuge a été dallé. Un travail accompli au cours du week-end des 23 et 24 août 2014.

L’enthousiasme domine les esprits à « Caïssenols ». Pour en être convaincu(e),il suffit de prêter l’oreille à quelques propos : « Cet été, nous sommes venus les uns et les autres des quatre coins du Languedoc et de Midi-Pyrénées pour consacrer une semaine de travail au refuge de Caïssenols. Nous sommes particulièrement attachés à ces lieux qui, pour nous, se comparent à un petit coin de Paradis. Notre association en porte le nom, c’est tout dire… »

Alors, randonneur, quand tu passes par Caïssenols le Haut, remercie ces amis par une pensée positive et respecte le refuge qu’ils t’ouvrent avec leurs cœurs et leurs bras. De grâce, évite ces graffitis que tracent tant de crétins et d’ignorants sur les murs de bien des refuges libres (voir le refuge de Font Salesse, sur le plateau du Caroux). Poursuivant ton chemin suis bien, cette fois, le conseil de ton topo-guide en ne t’aventurant pas dans les ruines du proche hameau de Caïssenols le Bas. Là, il y a effectivement danger. Et quel dommage ! Le poids des décennies a eu raison des toitures puis des charpentes puis des murs… La vie des hommes s’en est allée camper ailleurs. C’est un autre poids que porte cette montagne que nous aimons tant.

Les travaux de restauration du refuge de Caïssenols le Haut sont managés par un membre de l’association : Nicolas Clergue « Les Bâtisseurs de l’Espaze » de 34260 – Camplong (tel 06 81 22 27 79  courriel lesbatisseursdelespaze@nordnet.fr). Un spécialiste de la maçonnerie, des pierres sèches et des lauzes.