Contrat État-ONF-Communes forestières

Les élus de Languedoc-Roussillon

refusent de payer plus

Réunis en conseil d’administration exceptionnel le 21 septembre 2015 sous la présidence de Francis Cros, les élus des Communes forestières de Languedoc-Roussillon ont confirmé, à l’unanimité, leur refus d’augmenter d’un centime de plus leur participation financière dans le cadre de la négociation en cours d’un contrat État-ONF-Fncofor, que ce soit de manière directe ou indirecte.

S’ils ne sont pas entendus, les élus seront mis dans l’obligation de prendre des mesures graduelles allant du boycott des travaux confiés à l’ONF à l’option de choisir librement un autre gestionnaire de leurs forêts.

 Des ambitions pour nos forêts et leurs bois

Signature

du contrat de filière AGIR

"Pas un centime de plus !" : fermeté des élus forestiers
Devant la Maison Régionale de la Chasse et de la Pêche, vitrine de l'engagement de la Région en faveur du bois de construction et de l'éco-construction

Ce 21 septembre 2015 a également été une journée importante pour la filière Forêt-Bois de Languedoc-Roussillon avec la signature, par le Président de Région Damien ALARY, du deuxième contrat de filière AGIR en faveur de la forêt et de la filière bois.

Trois ambitions de ce futur contrat 2016-2018 ont été mises en évidence :

  1. Mobiliser et renouveler durablement la forêt,
  2. Structurer une filière bois performante,
  3. Développer des marchés pour les bois régionaux.

Francis CROS est intervenu pour présenter, au nom de l’ensemble des acteurs de la filière, les objectifs de cette ambition.

Max Alliès et Jacques Mendes, membres du Conseil d’administration des Communes forestières de l’Hérault, élus de la Communauté de Communes de la Montagne du Haut Languedoc, ont participé à ces deux réunions.